Invitation au voyage de notre journée de recherche du 22 mars 2018 :

Sommes-nous dans une nouvelle ère, un nouveau cycle qui signale l’installation de la spiritualité dans la gestion ? Du côté académique,  on observe en effet la prolifération de travaux dans le domaine de la spiritualité.  Depuis 2016, un groupe de recherches thématiques de l’AGRH s’est constitué en vue de promouvoir la recherche dans le domaine du management et de la spiritualité. La spiritualité attire de plus en plus l’attention des universitaires et des professionnels. Elle est considérée comme la “reconnaissance que les personnes ont une vie intérieure qui nourrit et est nourrie par un travail qui fait sens”, par une consommation qui tienne compte des aspirations spirituelles… “l’esprit est nourri tant par des espaces sacrés que laïcs” (Ashmos & Duchon, 2000:137).

Des travaux de littérature n’ont de cesse de s’accroître dans ce domaine (Cash & Grey, 2000; Giacalone & Jurkiewicz, 2003; Giacalone & Jurkiewicz, 2004; Karakas, 2009; Benefiel & al. 2014) (Tischler & Alii 2007) montrant que la spiritualité est susceptible d’influencer des domaines aussi variés que le comportement et l’expérience de consommation (Moal-Ulvoas, 2014 ; Poulain & al., 2013), d’accroître le bien-être au travail et la performance en entreprise (Duyck & Mhenaoui, 2013) et de susciter de nouvelles formes de leadership (Pauchant, 2005) (Voynnet Fourboul, 2012).

La portée de la littérature couvre différents aspects de la recherche en gestion : théorie des organisations, leadership, gestion des ressources humaines, marketing, éthique et gouvernance.  

Dans ce contexte, c’est la question du temps, du mouvement du cheminement et ces cycles que nous vous invitons à travailler dans le champ de la gestion. Si la spiritualité peut paraître universelle et aussi voire plus ancienne que la science, elle a longtemps été disposée de côté par rapport à la science. Situer sa place et sa portée aujourd’hui amène à prendre la mesure d’un nouveau contexte :

  • Au plan de la GRH, quel regard se porte sur le thème de la fragilité, du soin et du renforcement des personnes, comment la spiritualité contribue à développer la qualité de vie au travail ?

  • Au plan du management international : quelle est la portée de la spiritualité dans les dynamiques interculturelles ? Quelle est l’influence du contexte international sur la prise en compte de la spiritualité dans le management ? Quelles interactions au plan du management international peut-on observer ?

La question du temps appliqué aux personnes appelle plusieurs questionnements :

  • Le temps et les âges qu’il s’agisse des salariés, des consommateurs ou des organisations ont-ils un retentissement sur la spiritualité et les besoins spirituels ?

  • Le développement des personnes intègre-t-il à présent le cheminement spirituel, les notions de progression, d’étapes vers une forme d’épanouissement propre à chacun ?

  • Comment certaines pratiques managériales (mindfullness, méditation…) dont les fondements trouvent racine dans la spiritualité invitent les consommateurs, collaborateurs, salariés, organisations à repenser leur rapport au temps ?

Les organisateurs de la journée de recherche invitent les chercheurs à investir sans se limiter aux questions suivantes, sous un angle théorique ou empirique :  

• Spiritualité et Organisation(s)

Quelle est la place de la spiritualité en gestion en ce début de 21ème siècle ? Les attentes spirituelles des  personnes qui travaillent dans les organisations ont-elles des conséquences au plan organisationnel ? Est-il toujours possible d’ignorer la spiritualité en théorie des organisations ? Qu’est-ce qu’un lieu de travail spirituel ?

• Spiritualité et Ressources Humaines

En quoi la gestion des ressources humaines répond-elle à la quête de sens des salariés ? Quelle est la contribution de la spiritualité à l’engagement, la créativité, la qualité de vie au travail et l’équilibre vie privé / vie professionnelle ? Quels sont les lieux d’expression de la spiritualité ? Les interactions lieu de travail / hors travail  sont-elles propices à l’expression de la spiritualité des salariés ? Quels sont les avantages, les inconvénients et les limites de l’expression spirituelle au travail ? Comment prendre en compte la spiritualité dans la formation et le développement des personnes ?

• Spiritualité, International et Leadership

En quoi l’exemplarité se construit-elle dans un parcours managérial par l’expérience spirituelle ? Comment les fragilités sont-elles appréhendées différemment par la spiritualité et quels soins et renforcement des personnes sont mis en oeuvre ? Comment les valeurs des organisations et des personnes évoluent dans le cheminement spirituel ? Quelles différences les valeurs religieuses et/ou spirituelles  produisent-elles dans le management  ? Comment s’articulent ces valeurs dans le contexte international du management ?

• Spiritualité et Marketing

La spiritualité et le marketing sont-ils deux concepts conciliables ? La spiritualité est-elle une nouvelle tendance durable de la consommation ? La prise en compte des besoins spirituels des consommateurs peut-elle aider le marketing à non seulement investir et exprimer sa dimension sociétale mais aussi permettre l’émergence de nouveaux produits/services, nouvelles formes de communication ou d’engagement des consommateurs ? Quelle prise en compte du développement spirituel des consommateurs est observable ? En quoi le marketing peut-il être transformé par la prise en compte de la spiritualité des consommateurs ?

• Spiritualité et Finance

Quelle relation entre spiritualité et performance ? Comment équilibrer dimension spirituelle et dimension économique ?

• Spiritualité, gestion de la Diversité, Ethique et RSE

Comment gérer la diversité spirituelle en entreprise ? Comment concilier les formes nouvelles de management spirituel avec la gestion de la diversité en entreprise ?  Quelles bonnes pratiques de gouvernance et d’éthique peut-on observer qui seraient liées à la place de la spiritualité ? La spiritualité en entreprise peut-elle être un instrument de gestion des ressources humaines ?  

• Spiritualité et Droit

Le management spirituel est-il libre ou encadré ? L’analyse juridique ne juge pas l’opportunité intellectuelle des formes de management spirituel. Il se borne à en vérifier la légalité des pratiques en arbitrant entre ce que doit ou peut faire un employeur en ce domaine.

La question fondamentale en droit est de savoir si ces formes nouvelles de management sont compatibles avec le principe de non-discrimination, le respect de la vie privée ou la liberté de conscience des salariés. Plus spécifiquement, les techniques spirituelles telles que la « mindfulness » peuvent-elles être considérées comme une forme de prosélytisme ​?

Les réponses imposent d’identifier l’étendue du principe de non-discrimination et de la liberté de conscience (donc de la « laïcité »). Le management spirituel permet d’ouvrir un champ de réflexion sur la qualification d’entreprise « de tendance » religieuse ou philosophique, si chère à la Cour européenne des droits de l’homme. Enfin, le management spirituel doit être pensé en contemplation d’un syndicalisme spirituel.

L’objectif est d’offrir des réponses constructives, notamment d’un point de vue normatif (règlement intérieur, chartes éthiques…).

Publié par Catherine VOYNNET FOURBOUL

Maïtre de conférences Université Panthéon Assas Paris II, Directrice Master Executive du CIFFOP, habilitée à diriger les recherches, copilote du Groupe de Recherche Thématique Management & Spiritualité de l'AGRH

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.