ATELIER :  Travailler son incarnation pour améliorer son être-au-monde
Samedi 25 MAI 2019, de 10h à 17h,
Tous les bénéfices seront au profit de l’association Tibet Save and Care
Comment incarnons-nous notre être-au-monde dans notre vie quotidienne ? Avons-nous conscience de cette la « conversation » incessante que nous entretenons avec tout ce qui nous entoure ? Qu’émettons-nous de nous-mêmes quand nous bougeons, quand nous parlons ou tout simplement quand nous sommes «là»?   ? Que disons-nous à la vie ? Comment sommes-nous connectés aux autres humains ? Comment créons-nous le lien ? Avec quelle finalité et quelle efficacité ?
Ce sont ces questions que cet atelier vous invite à explorer pendant quelques heures au travers d’expériences à partager.
Sandrine Meyfret  vous guidera dans ces expériences le samedi 25 MAI 2019, de 10h à 17h, avec une pause déjeuner tous ensemble si vous le souhaitez.
Les portables avec caméra sont bienvenus. Tenues confortables et petits blocs notes avec stylos sont indispensables.
Si vous pensez que cette journée peut intéresser vos ami-e-s, n’hésitez pas à faire suivre l’information.
PROGRAMME : nous vivrons différentes séquences :
– Se présenter/ être présent à l’autre
– Voir ce que voit l’autre et prendre conscience de sa présence
– Se projeter vers l’autre et créer le lien
– Incarner ses valeurs et sa valeur ultime
– La parole : intention et vibration.
TARIF  : 80 euros hors déjeuner
Tous les bénéfices sont au profit de Tibet Save and Care: https://www.tibetsaveandcare.org/
Lieu : Centre Bouddhiste Tibétain, 32 Boulevard de Ménilmontant, 75020 Paris
Merci de vous inscrire le plus tôt possible afin que nous puissions gérer la partie logistique.
1. M’envoyer un mail de pré-inscription en spécifiant si vous déjeunerez avec le groupe ou pas à S.meyfret@free.fr
2. Envoyer une copie de votre mail accompagné du chèque à l’ordre de: TIBET SAVE AND CARE à Sandrine MEYFRET, à ladresse qui vous sera envoyée par retour de votre mail

Publié par Sandrine Meyfret

La transcendance et l'invisible m'accompagnent depuis longtemps. Sans ces dimensions, je pense que nos marges de développement se trouvent réduites. Et surtout, notre modeste passage sur terre les rendrait souvent futiles. De plus, sans la certitude que chaque être humain porte du divin en lui, ma mission d'accompagnement s'étiole. Dans le management et le leadership, ces dimensions permettent d'éviter la confusion entre pouvoir et puissance. Elles redonnent tout son sens au travail dans l'entreprise: une entreprise humaine au service des humains. Sandrine Meyfret, executive coach, conférencière, sociologue consultante, dirigeante d'un cabinet de formation et de coaching, présidente de l'association Efficacité et Spiritualité, et...engagée.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.